ci
Coups
de coeur
Les Symboles de la République

Le 07 Août 1960

Sous la présidence du Général De Gaulle, des progrès politiques eurent lieu en Afrique noire. Avec l'aide des principaux leaders africains dont Félix Houphouët Boigny, le Gl De Gaulle rédigea une nouvelle constitution qui changeait les rapports entre la France et les territoires d'Outre-mer d'Afrique noire : ceux-ci devenaient des Républiques autonomes, unis à la France dans le cadre d'une " communauté ". Un référendum fut organisé en France comme en Afrique pour faire adopter cette constitution. Le 28 septembre 1958, tous les territoires d'Afrique noire répondirent " OUI" à ce référendum, à l'exception de la Guinée qui vota " NON " et accéda aussitôt à l'indépendance. A ce même référendum, la Côte d'Ivoire vota " OUI" à 99,9% et entra dans la communauté franco-africaine. En 1959, Félix Houphouët Boigny devint premier ministre de la Côte d'Ivoire. Celle-ci accéda à l'indépendance le 7 août 1960. Depuis lors, cette date est commémorée comme jour anniversaire de l'indépendance.

Déclaration d'indépendance de la Côte d'Ivoire

Voici arrivée pour toi, ô mon pays, mon pays bien aimé, l'heure tant attendue où ton destin t'appartient entièrement. Peuple de mon pays, laisse éclater ta joie, tu mérites cette joie. Tu as souffert plus que tout autre, en patience, longtemps. Mais ta souffrance n'a pas été vaine. Tu as lutté, mais pas inutilement, puisque ta victoire, tu la connais aujourd'hui. Le besoin de dignité que tu portais en toi, le voilà enfin satisfait. Tu es libre, et, avec fierté, tu entres dans la grande famille des nations. Mais cette joie immense, ne nous fera pas oublier nos morts illustres, nous pensons à eux avec reconnaissance et nous nous inclinons avec respect devant tous ceux qui sont morts en héros au cours de notre lutte émancipatrice. Nous les associons à notre allégresse. . En ce jour béni du 7 août 1960, je proclame solennellement l'indépendance de la Côte d'Ivoire, je vous remercie.

Félix Houphouët Boigny, 1960

 


j Le Drapeau National j

ci

L'emblème de la Côte d'Ivoire est le drapeau tricolore, orange, blanc, vert, en bandes verticales de même largeur. La bande orange doit être placée du côté de la hampe ou du support du drapeau ivoirien pour éviter sa confusion avec celui de l'Irlande.

L'emblème national doit être le symbole vivant de la patrie :

Orange rappelle la couleur de la terre de nos savanes du Centre. Riche et généreuse, elle est le sens de notre lutte.

Blanc symbolise l'espérance dans l'union et dans la paix.

Vert rappelle le vert de la forêt, de la nature et de la fécondité, la certitude d'un avenir meilleur.

Le drapeau ivoirien doit être magnifié, honoré, respecté. Aussi, doit-il être placé :

Au fronton de tous les bâtiments officiels, sur le bureau de chaque agent de l'Etat (Administration publique et para-publique), sous la forme d'un fanion ou d'une oriflamme, dans la cour des écoles primaires, des collèges, des lycées, des grandes écoles, des universités et dans les casernes ou institutions militaires et para-militaires Dans l'angle droit de l'avant des véhicules du Président de la République et de ses représentants (Préfets, sous-Préfets Ambassadeurs ivoiriens).

Le salut aux couleurs qui doit avoir régulièrement lieu dans les écoles primaires, les collèges, les lycées, et lors des cérémonies officielles, constitue une occasion de ralliement des Ivoiriens, au nom de leur Nation que symbolise le drapeau. C'est donc, dans une attitude de respect pour leur pays et de communion avec tous les autres compatriotes que les Ivoiriens doivent participer à cette cérémonie.

 

L'Abidjanaise

 

Notre hymne national, l'Abidjanaise, exalte la grandeur de la Côte d'Ivoire, terre d'espérance, pays d'hospitalité, de paix et de dignité grâce à la vaillance de nos combattants de la liberté.

Il nous exhorte à demeurer fiers d'être Ivoiriens, à travailler dans l'union pour faire de notre patrie, celle de la vraie fraternité. L'hymne national s'exécute généralement à l'occasion du salut aux couleurs, lors des manifestations sportives auxquelles participe notre pays, au début et à la fin des messages du Président de la République à la Nation.
L'Abidjanaise doit être chantée, sans complexe et avec fierté. Tout citoyen doit alors se lever...

Cliquez ici pour écouter l'Hymne National abidjanaise

Les paroles:

Salut ô terre d'espérance
Pays de l'hospitalité
Tes légions remplies de vaillance ont relevé ta dignité
Tes fils chère Côte d'Ivoire
Fiers artisans de ta grandeur
Tous rassemblés et pour ta gloire
Te bâtiront dans le bonheur
Chers ivoiriens, le pays nous appelle
Si nous avons dans la paix ramené la liberté
Notre devoir sera d'être un modèle
De l'espérance promise à l'humanité
En forgeant unis dans la foi nouvelle
La patrie de la vraie fraternité.

Paroles : Mathieu EKRA avec la collaboration de Joachim BONY


Les Armoiries

amoiries

Les Armoiries de la République de Côte d'Ivoire sont composées de l'Eléphant, de deux Palmiers et d'un Soleil levant.

Rappelons-nous, en effet, que l'éléphant, le plus gros et le plus fort des animaux de notre faune dont l'ivoire a inspiré le nom de notre pays, est considéré comme notre animal emblématique.

Les Armoiries figurent sur tous les documents officiels de la République.

 
La Devise Nationale
La devise nationale composée des trois mots " Union - Discipline - Travail ", résume notre idéal commun et notre volonté d'ouvrer ensemble à la construction de la Côte d'Ivoire. Elle invite à la réflexion.

Union: la force des peuples, creuset de leur réussite.

Discipline: respect des lois et des ordres établis par la République afin de garantir le succès de nos entreprises communes.

Travail: qui libère de la dépendance des autres et apporte le réconfort moral et matériel.

C'est pourquoi, la devise doit figurer au fronton de nos édifices et sur tous les actes officiels. Ayons constamment notre devise, à l'esprit, et nous contribuerons davantage à l'édification de notre pays
.


Source - 2008 - Présidence de la République de Côte d'Ivoire
 
Ambassades Ivoiriennes

Copyright © 2006 Ahibo Inc. Tous droits réservés.